Cr gtj vtt

gtj
topo
vtt

#1

Me voila quasi remis sur pied après quelques jours de galère , surement due à mon alimentation pendant cette semaine ou à l’eau pas toujours sur que j’ai due ingérer , je peut enfin me pencher sur le CR.

Je vais essayer de faire pas trop long …

j’ai travaillé longtemps pour réaliser ma remorque monoroue maison quasi entièrement avec du matériel de récupération et ainsi pouvoir la tester avant de partir mais aussi a préparer minutieusement mes affaires de manière a avoir un minimum de poids a tracter .

j’ai réussi a effectuer plus de 400 km et +10000 m a travers les magnifiques paysages du haut doubs, jura, et haut buget.Soit la GTJ VTT dans son intégralité avec la difficile variante de Morteau et la sympathique variante de Metabief grace a son télésiège .

[color=red]J1 GTJ[/color]
Partie en train à 6h13 après une petite nuit due certainement à l’appréhension mais surtout à l’excitation de réaliser ce projet qui me tenait a coeur depuis longtemps , j’arrive gare de Montbéliard et rejoint le départ officiel à Mandeure par 16 km de piste cyclable .

Alex est partie la veille a contre-sens pour venir a ma rencontre , il a bien carburé avec sa remorque louer au dernier moment , une cinquantaine de km et +1500 , malheureusement suite a des problèmes mécanique sur ca remorque , je le rejoint au pied d’un magasin de bricolage .

après une petite réparation , nous pouvons nous mettre en route , petite pause au bord d’une cascade au milieu des bois pour prendre un café au réchaud bois , lui en profitera meme pour prendre une douche .il finira avec la remorque et son sac sur le dos car la réparation ne tiendra pas , entre sa crevaison entre autre , sa chaine casse aussi , décidément la GTJ ne veux pas de lui :joy:.

Nous trouvons un super bivouac au bord du Doub avec baignade et radeau maison pour transporter le bois d’une rive a l’autre , Vims nous rejoint pour la nuit avec une bonne bouteille de blanc , l’aventure commence bien .

je boucle cette premiere journée après 52 km +1037

https://connect.garmin.com/modern/activity/1338957252

[color=red]J2 GTJ[/color]

Alex contraint de laisser sa remorque sur place , mes compagnons de route ne seront qu’avec leur VTT ,nous parcourons cette étape jusqu’au vito a Goumois (frontière suisse) sans grande difficultés ,Alex et Vims me suivront encore quelques km avant de faire demie tour , l’occasion de parcourir un bout de chemin le long du doubs sur un magnifique sentier et de s’improviser une baignade dans le courant des gorges .
Il est temps de ce dire au revoir et pour moi de continuer ma route seul , je sais que cette étape va être difficile , beaucoup de dénivelés sur peut de km , j’avance le long d’un sentier qui monte et je dois souvent pousser le tout a pied pour franchir certaines portions ,je ne m’aperçoit meme pas que j’ai passé l’endroit ou je comptait bivouaquer , lorsque j’arrive a sortir de cette étape ,je suis cuit , je n’est plus de jus et je sais que je ne peut pas rester la car le lieu du bivouac sur la GTJ en autonomie est défini par deux choses , la nature du terrain d’une part , impossible de poser la tente en dévers ou sur des cailloux et d’autre part par l’eau , il me faut 3 litres minimum avant de pouvoir me poser , je boit chaque jours entre 6 et 8 litres .

Miracle , je retrouve 2 sucres qu’alex m’a donner a Goumois pendant le café , je me remet en route et me prend la seul rabasse que j’aurais a encaisser sur la gtj , je continue sur de la route , puis le long d’un site d’escalade , toujours pas la possibilités de m’établir au vue du risque de chute de pierres , finalement j’arrive dans un village pour faire le plein d’eau chez l’habitant et me pose exténué dans le premier champs rencontré pour établir mon bivouac .

je fini cette étape avec 52 km +1600 m

https://connect.garmin.com/modern/activity/1338957255

[color=red]J3 GTJ[/color]

Pour les jours suivants , c’est toujours la même procédure , les 20 premiers km sont très dur ,les cuisses font mal ,la selle a commencé a entailler la chair et ca devient très douloureux le temp que tout ce remette a vif :confounded: , les paysages traversés sont magnifiques , le tout a travers les pâturages ,vallons , chemin blancs , sentiers ,montagnes, routes de campagne perdu … les rencontres sont rares mais les habitants des petits villages très sympathiques , souvent des agriculteurs , il me remplissent mes bouteilles volontiers .

Deux jours de suite , je tombe sur des cabanes fermés mais équipés de reservoir de pluie , de quoi se faire un brin de toilette , mes micropur m’on bien servit aussi pour les eaux de source et autres approvisionnement douteux.

je fini cette étape avec 59 km +1485 m

https://connect.garmin.com/modern/activity/1338957257

[color=red]J4 GTJ[/color]

Au bout du 4 eme jours , les cuisses ce sont faites , il est toujours dur de tirer la remorque des que le terrain devient trop technique ou que les montés sont trop raide , malgré ca , j’ai l’impression que je pourrais avaler les kms et dénivelés autant que le jour me le permet sans broncher .

je fini cette journée avec 70 km +1816 m au quelle il faut soustraire 2km +400 m de télésiège :grin:

https://connect.garmin.com/modern/activity/1338957261


#2

[color=red]J5 GTJ[/color]

Tous les soirs , il faut que je m’arrête avant 18h30 pour établir mon bivouac , il faut vite monter la tente pour mettre mon sac étanche a l’abris de l’humidité et aller chercher du bois que l’on trouve a profusion partout et a seulement 50 m de n’importe quelle endroit proche de la foret , et oui la journée de labeure m’est pas fini … , au delà de cette heure fatidique ,le bois devient humide et il est difficile d’allumer le feu , celui ci est bien réconfortant après une dur journée , c’est le calme après la tempête , il me permet de faire sécher mes affaires qui finissent chaque jours complètement trempé de sueur , je rencontre de temps en temps des bucherons en pause , il y en a partout dans cette région .

je bivouac le long d’un sentier surplombé de foret , j’ai juste un coin de pâturage a disposition , alors que je laissais mourir le feu pour aller me coucher , j’entend des hurlements/grondements de chaques cotés de mon campement dans la foret , était pas très rassuré et me suis précipité sur le bois pour refaire une flambé , par la suite je n’est plus rien entendue , il s’agissait seulement de sanglier qui se hurlais dessus mais avec mon campement au milieu , j’ai quand meme placé de grosses branches le long de la tente , ca rassure …hihihi

je fini avec 61 km +1438

https://connect.garmin.com/modern/activity/1338957265

[color=red]J6 GTJ[/color]

Le matin , tout est humide , meme a l’Intérieur de la tente , ca n’est pas le top , je me réveil en general a 7h30 , ma montre m’affiche 11/12 degrés a l’intérieur , je peut difficilement partir avant 8h30 car je profite des premier rayons dépassant la cime des sapins pour faire sécher un minimum la toile .

aujourd’hui , alors que je dévalais un chemin assez large et assez raide , j’aperçoit en son milieu une masse enroulé , ce n’est qu’a quelques mettre que je le défini comme un gros serpent , j’envoie immédiatement un saut , tout se passe très vite , si ce n’est ma roue arrière qui le touche , c’est au moins ma troisième roue , lorsque je me retourne , je le vois gigoter dans tout les sens , je pense qu’il n’a pas du apprécier ma remorque maison :grin: ,d’ailleurs je suis assez bluffé , celle si me suis sans sourciller , je ne perd pratiquement pas de temps en descente par rapport à mon vtt seul.

je fini cette journée avec 70km +1835 m

https://connect.garmin.com/modern/activity/1338957268

[color=red]J7 GTJ[/color]

C’est la dernière ligne droite , j’ai donné rdv a mon fidèle vieux loup a l’arrivée Hauteville Lompne au bord d’un étang , meme si l’aventure fut merveilleuse , je suis quand meme content d’en arriver a bout , de plus sans grosses embuches , j’avale les derniers kilomètres avec enthousiasme , prêt pour de nouvelles aventures , Enjoy Capitain Morgan.

je fini la GTJ avec 55 km +1100 m

https://connect.garmin.com/modern/activity/1338957271


#3

bravo @morgan, un belle exploit que tu as établies peu de personne pourrais te suivre en tout cas une grande ola et comme on dit "chapeau l’artiste"
MAX :stuck_out_tongue:


#4

Oui bravo Mo, ca devait être une super expérience…


#5

Sacré performance !
Merci pour ce très beau CR qui nous fait vivre toutes tes étapes. Tu vas avoir les jambes en béton pour le kite :wink:
Tu vas pouvoir commercialiser ta charrette qui a tenue le coup. Encore Bravo


#6

baaa magnifique, un vrai doc sur le Jura… les moyennes ne sont pas impressionnantes mais les distances/dénivelés et le temps passé sur la selle…pfff…respect… j’aurais bien aimé quand même en faire un bout…

(ton vélo doit être hs, j’en ai un pas cher à vendre, super état, marque de prestige…)


#7

Très belle épopée et super CR … bravo Mo !!!


#8

Oui @tom par contre ce sont les moyennes de déplacement avec les temps d’arrêt , les moyennes de déplacement sont sur Garmin connect en cliquant sur les liens , genre la GTJ J1 Ca donne 11,1 km/h ce qui n’est pas énorme non plus mais difficile de faire mieux au vue du dénivelée et des poussettes à effectuer de temps à autre .
Il est sympas ce petit plug in Garmin pour le site mais dommage qu’il ne donne que cette vitesse moyenne avec les pauses .

Les dénivelés du logiciel Garmin ne sont pas bon non plus .

Sinon je veux bien T échanger mon VTT contre un objet volant en bambou et carbone si tu vois ce que je veux dire :grin: .

Apparament quelqu’un qui me ressemble va se lancer sur mes traces Samedi au cas où tu es des dispos …


#9

respect mon cochon ca doit etre magnifique de ce faire tout le jura, et en hiver aussi :wink:


#10

Et oui je pars sur les traces du Capitain, départ demain matin en espérant également terminer cette traversée.
Retour dans une semaine pour repartir dans la foulée sur un Kitetrip,chasse trip de deux semaines, probablement en itinérance (van,sauvage) sur la côte Bretone.
Un sujet va être créé bientôt dans les propositions de RDV.
En attendant je boucle mes affaires,j’ai fait une remorque à la hate sur les plans de Mo,elle fait casi 2kg de plus et paraît plus archaïque mais devrait être costaud je pense.
Merçi a Mo pour le coup de main à la fabrication, merci a Vim’s pour l’atelier et les outils dispo et merci à mon vieux loup pour le prêt du VTT (qui pèse 3kg de plus), la remorque ne s’adaptant pas sur mon axe plein de 12mm à l’arrière.
Donc big up à ma team :+1:


#11

Bon courage kiki pour cette belle aventure, que la force soit avec toi :wink:


#12

Comme promis, j ai enfin pris le temps de lire, merci pour avoir partager cette experience sportive…(parole de campeur)
Bravo et au plaisirs de rouler ensemble la team,
Cheers